Sunday, December 10, 2006

Plaisirs solitaires (8/9)

Lorsque j’eus envie de tenter quelques expériences au téléphone rose, presque tous les hommes me demandaient comment je me caressais, de décrire mes gestes. Ils se caressaient en même temps. Avec certains, je suis allée jusqu’à le faire réellement, simplement parce que leur voix m’excitait, ou que j’avais envie de donner à leur excitation un cran supérieur. Les rôles étaient alors inversés. Ils me parlaient, créaient mon excitation. Je m’allongeais, tenant le téléphone d’une main et me masturbant de l’autre. Plongée dans mon plaisir, je ne pouvais répondre à leurs questions incessantes sur le détail de ce que je faisais. Mais mes gémissements et mon souffle court les excitait.

Me caresser devant mes amants devint peu à peu un plaisir.

Me caresser cuisses écartées, leur exposer mon intimité et ma jouissance. Me caresser avec un morceau de drap, leur montrer. Leur montrer comment me faire jouir avec leurs doigts. La plupart des hommes me doigtaient mais ne savaient pas vraiment me caresser tel que moi je le désirais.

Leur montrer que j’aime avoir les lèvres très ouvertes, me caresser de bas en haut, frotter doucement le clitoris avec le drap puis prendre le temps de caresser mes petites lèvres et mon clitoris. Le faire doucement d’abord puis intensifier les gestes. Le plaisir de crier devant eux. Un cri presque plus intense que lorsqu’ils me faisaient l’amour.

2 comments:

Manuel said...

Vous arrive-t-il ou êtes vous fontaine par la masturbation ?

et si c'est le cas, avez vous eu a négocier cela avec votre technique de serrage de cuisse : le sillage... et en publique ?

http://video.google.fr/videoplay?docid=-467646654889515272&q=orgasm

Anady0mene said...

Je suis d'accord... Trop d'hommes pensent que le plaisir d'être caresser par eux ne passe que par le fait d'être doigté.. Et souvent ils ne pensent pas assez aux caresses des autres parties... Bien dommage lorsque l'on est clitoridienne !