Saturday, December 09, 2006

Plaisirs solitaires (7/9)

Certaines images de films pornographiques ont été très souvent matière à quelques moments de jouissance solitaires. J’aimais l’actrice Tracy Lord que je trouvais particulièrement excitante. Ce n’est pas tant les acteurs qui m’excitaient que la façon dont les actrices étaient prises et jouissaient. Je m’imaginais à leur place tout en me caressant.

Je travaillais à Paris. je prenais le bus. Je fantasmais sur un homme que j’apercevais dans le bus chaque matin à l’arrêt du Louvre. Un jour où l’envie de lui était très forte, il m’a suffit de penser à lui, de serrer les cuisses et je sentais les contractions très fortes de ma chatte, assise dans le bus. Je pensais à son sexe dont j’imaginais la forme. Je regardais ses mains et les imaginais sur moi. La pensée de cet homme me procurait des spasmes qui me firent jouir sans même toucher mon sexe.

Entre femmes, nous parlions très facilement de nos relations sexuelles avec nos amants, de leur façon d’être au lit, de nos attentes, mais nous n’évoquions jamais la façon dont nous nous donnions du plaisir seules.

3 comments:

Manuel said...

Il est vrai que cette possibilité est une véritable force sur nous...

A propos de film, quel film ne trouvez vous pas dégradant pour la femme ?
Les films érotiques étant souvent taxé de dégradant pour la femme par elle même...

ann arois said...

Manuel,
Je ne trouve pas les films pornographiques dégradants pour la femme... mais peut etre suis je une exception...
Mon film pornographique préféré est "Pink Prison" produit Lars Von Triers...

Manuel said...

sa société de production fait effectivement s'exprmier des femmes dont la sensibilité est peut-être moins crue...

Dommage que leur production ne soit réservée que pour lespays nordique...

Chez nous, seule ovidie semble s'essayer...