Wednesday, January 25, 2006

Leur bouche

La bouche de C. est sensuelle. Elle glisse le long de ma nuque, lèvres douces et épaisses. La bouche de C. s’ouvre sur le lobe de mon oreille, le suce et le mord, puis descend dans mon cou, embrasse, lèche, emporte ma peau sous le glissement de ses lèvres. La bouche de C. fait frissonner mon corps. La bouche de C. lèche aussi entre mes seins. Les mains empoignent les seins, la langue bouge et va et vient dans le pli entre les deux seins.

La bouche de P. est humide. La bouche de P. aime le bout de mes seins. La bouche de P. aime sucer mes tétons en les prenant à pleine bouche puis les soulève en resserant les lèvres. Le plaisir immense que me donne la bouche de P.

La bouche de M. est fine mais elle embrasse ma bouche comme aucune autre bouche. La bouche de M. s’ouvre, laisse s’échapper sa langue qui vient lècher la mienne dans ma propre bouche. Lorsque M. m’embrasse, sa bouche semble manger la mienne. La bouche de M. est sexuelle. Elle fait l’amour à ma propre bouche, l’enlace, la fouille, la pénètre. M. bande toujours dès ce moment d’enlacement de nos bouches. La bouche de M. ouvre ses lèvres pour ouvrir les lèvres de ma chatte, sortir sa langue pour chercher la petite langue dure entre les petites lèvres de ma chatte. La bouche de M. vient chercher la mouille de ma chatte et l’emporte dans la vague de sa salive. La langue pénètre, s’enfonce, bouge, lèche. La bouche de M. reste entrouverte et immobile et c’est alors moi qui bouge. Je fais frotter ma chatte de bas en haut contre la bouche de M. La langue bouge en même temps. Les cris qui sortent de ma propre bouche. Le plaisir.

Regarder leur bouche quand ils parlent.
Regarder les lèvres qui bougent.
Appeler leur bouche de mes yeux.
La bouche du plaisir.
Le plaisir de leur bouche.

2 comments:

Jeff said...

C... P... et M... Madame doit être comblée par tant de bouches plus sensuelles les unes que les autres !
Que de lèvres !

Miss Poivert said...

Comment savoir ce qui relève, dans ton écriture, du souvenir ou du fantasme / de l'autofiction ou de la fiction ? Je trouve ce flou bien intéressant. Et ton texte aussi, de même que tout ton journal pornographique en général d'ailleurs.
Et pour moi aussi, la bouche des hommes est une source inépuisable de fantasmes en situation.