Monday, January 09, 2006

Journal pornographique (11/18)

Un soir devant un film pornographique, chez lui.
Il me baise en levrette sur son canapé en cuir, puis debout contre la table.

Chez lui. Sur le canapé.
Je m'accroupis et m'empale sur sa queue raide et dressée en me tenant au dossier du canapé. IL tient mes fesses dans ses mains et dirige ainsi les mouvements de sa queue. Je n'ai jamais aimé qu'un homme me laisse bouger seule sur sa queue. Je n'aime pas qu'un homme soit totalement passif, sauf lorsque je caresse ma chatte en me frottant les lèvres, à cheval sur sa cuisse. Mais je n'aspire qu'à l'exciter en mouillant sa cuisse.

Deux fois encore cette même position dans son lit.

Plusieurs fois.
Il me branle la chatte et me fait jouir. Les seules fois où je jouis réellement. J'aime qu'il me caresse la chatte et me fasse jouir. Je guide ses doigts avec les miens. Mais souvent, il me branle mal. Il attend que je jouisse et plus je sens son attente, plus je suis dans l'imposibilité de jouir. Alors je me fais jouir avec mes propres doigts et le drap. Jamais directement avec les doigts lorsque ce sont les miens. Besoin d'imaginer que ce n'est pas moi qui me fait jouir. J'utilise le drap pour faire jouir mon sexe.

Plusieurs fois encore.
Il me regarde me branler, avec les doigts et le drap, avec un gode aussi. Il se branle en me regardant.

Deux fois.
Moi, les jambes écartées, je me branle. Lui, entre mes cuisses, à genoux, il éjacule sur ma chatte lorsque je me fais jouir.

3 comments:

Jeff said...

Découvrant progressivement tes attentes... j'imagine déjà comment je ferai en sorte de te faire chavirer et re-chavirer!

ann arois said...

Jeff, ce blog n'est pas un blog autobiographique,ni une annonce de rencontre, mais simplement un blog littéraire destinés aux amateurs de littérature érotique.
Bien à vous,
Ann.

Jeff said...

Je l'avais bien imaginé ainsi... quoique !!!
Mais on ne peut écrire qu'à partir du vécu... du rêve... ou du fantasme !
Erotiquement vôtre
Jeff