Sunday, January 15, 2006

Journal pornographique (17/18)

Il n'aime rien tant que je l'embrasse à pleine bouche, après avoir sucé sa queue, puis remettre dans ma bouche son sexe, quand il a eu le goût de sa queue dans sa propre bouche.

J'aime lorsqu'il m'embrasse après avoir léché ma chatte. Le goût de ma mouille dans sa bouche et dans la mienne.

J'aime qu'il me tienne les seins, les touche lorsqu'il me baise en levrette ou lorsqu'il m'encule. Rien ne m'excite plus. Je crie de plaisir lorsqu'il me suce le lobe de l'oreille, son corps sur moi, sa queue dans ma chatte.

Une nuit.
Je dors. Il regarde mes fesses, les caresse, se branle. Il vient sur moi. Je me réveille. Je sens sa queue dure contre mes fesses. Je reste à plat ventre. J'écarte mes cuisses. Il fouille ma chatte de ses doigts, me pénètre. L'excitation sans mesure chez moi de me sentir prise. Le plaisir de remonter mon cul pour qu'il me lime encore.

Si j'aime qu'il me baise par derrière, c'est que j'ai besoin de sentir ses mains me tenir fermement les hanches. Besoin qu'il me tienne pour que je lui appartienne.

1 comment:

Jeff said...

Que nous réserve le dernier chapitre !