Thursday, March 23, 2006

Eloge des femmes mûres


Le livre commence par cette citation "Dans toutes vos liaisons amoureuses, préférez plutôt les femmes mûres aux jeunes filles... car elles ont une plus grande connaissance du monde"
(Benjamin Franklin)
Un extrait demain de ce livre...

8 comments:

Miss Poivert said...

Ben ça m'arrange pas, tout ça... J'ai vraiment une tête de gamine. Ce livre pose-t-il une exception pour les filles de 30 ans qui ont l'air d'en avoir 10 de moins (genre dégingandées, hirsutes, "trop" souriantes) ? Ils ne faut pas se fier à l'emballage (Poivert "bien conservée", selon les récents propos d'un collègue de formation !).

Jeff du coin du bois said...

Quel âge avait-il lorsqu'il a écrit ces lignes ?
Moi j'ai l'impression que plus j'avance en âge et plus j'admire les jeunettes de 30 ans qui en paraissent 20 !!!! suivez mon regard !!!

Mathieu said...

Décidément tu fais chavirer les coeurs miss poivert lol

Miss Poivert said...

Ouais, ben fais gaffe, Jeff du coin des bois... Mon pré carré est plutôt bien gardé. Véritable fée Morgane (et oui, Poivert est un peu peste), j'ai mon enchanteur personnel. D'ailleurs, je suis étonnée qu'il n'ait point encore répondu à tes oeillades. Lui aussi, soit dit en passant, est un fidèle lecteur d'Ann Arois, entre autres.

Jeff du pré rond said...

Je n'ai vraiment pas de chance, il sait lire Merlin !

Miss Poivert said...

Et oui, il sait lire, et même qu'il a un grimoire rempli de mauvais sorts prêts à l'emploi !
PS. Ann, promis, cet échange de boutades s'arrête là, on ne va pas trolliser ton blog, tout de même.

Jeff said...

Je suis d'accord avec la Miss... sauf que je ne connais pas le verbe " trolliser " !

Fernande said...

Excellente lecture,madame. Bien enlevé,guilleret,les tribulations de ce jeune hongrois ne manquent pas de charme. Cela se déguste...comme une bonne petite friandise