Monday, January 31, 2011

Le dessin de Marc C.


Le dessin de Marc C.


Son torse me fascine. Carré, poilu, ferme, il est une masse qui me rassure et m'excite. Quand P. est face à moi, je ne rêve que d'une chose : qu'il ôte son tee-shirt. Quand P. ôte son tee-shirt, je ne pense qu'à une chose : regarder son torse. Le toucher, le caresser, le ressentir sous les doigts. Sentir les poils sur ma paume, la peau brûlante et douce.


Le souvenir du torse de P. contre ma peau quand il m’embrasse. Le torse de P. au dessus de mon propre torse quand il me baise. La jouissance qui monte à la simple vue de son torse à cet instant.


P. ressemble au dessin de Marc C. Quand je regarde le dessin de Marc C., je ne regarde qu'une seule chose : le torse du personnage dessiné. Tellement proche de la peau de P. Tellement réel. Retrouver P. en regardant le dessin. Mouiller à nouveau. Sentir les lèvres de mon sexe se contracter. Attendre que P. me rappelle tandis que le dessin est titré dans la galerie "l'ex-amant de Ann A.".

1 comment:

Claude said...

Frustrant, ce ressenti de femme, pour un homme qui n'est pas le propriétaire du torse!
Je voudrais que tu aies, Ann, une maîtresse qui me parlerait avec désir de ton corps, de ton regard, de tes jambes quand tu aimes l'homme au torse envoûtant.
Elle mettrait du baume sur ma frustration en partageant son désir de toi avec moi.
Je suis trop compliqué?