Friday, March 02, 2007

Je n'aime ni la pucelle,
(Elle est trop verte), ni celle
Qui est trop vieille aussi.
Celle qui est mon soucy,
C'est la femme déjà mûre,
La mûre est toujours meilleure.
Le raisin que je choisi
Ne soit ni vert ni moisi.

Jean-Antoine de Baïf
(1532-1589)

3 comments:

Anonymous said...

C'est tellement vrai!

Anonymous said...

Mais bien que le temps lui ait donné parfois tellement de sensualité, et de douceur sous la peau , elle n'est pas une poire!!

Hazeka said...

You write very well.