Wednesday, November 29, 2006

Ce n'est pas une femme, c'est une apparition

Je me souviens de cette phrase dans "Baisers Volés" de Truffaut, où Antoine Doinel dit "Ce n'est pas une femme, c'est une apparition". Cette femme est jouée par Delphine Seyrig.
Je me souviens de ce monologue dit avec son timbre de voix si particulier et qui raisonne encore à mon oreille :
"Un jour, au collège, notre professeur nous expliqua la différence entre le tact et la politesse.
Un monsieur rentre dans une pièce sans frapper et par inadvertance aperçoit une jeune femme nue dans son bain. Il recule, dit "Oh pardon, excusez-moi Madame" et referme la porte:
ça c'est la politesse.
Le même monsieur rentre dans une pièce sans frapper et aperçoit la jeune femme nue dans son bain. Il recule, dit "Oh pardon, excusez-moi Monsieur" et referme la porte :
ça c'est le tact.

1 comment:

Vivien said...

Je découvre... curieux... textes, photos... et vais prendre le temps de lire les mots d'une "obsédée textuelle"... continuez, je trouve très beau...